Articulations des dispositifs conventionnels et alternatifs dans les parcours de soin psychique des Lorrains (ALTERMENTAL)

ALTERMENTAL

Parcours de soins des patients-usagers de santé mentale entre dispositifs conventionnels et alternatifs en Lorraine

Progression du projet
70% Complete (primary)70%
Axe 4 – Risques et citoyenneté
Vague 3 ( 2017-2019)
Renaud EVRARD, Maître de conférences HDR en psychologie
Renaud Evrard, Interpsy, Université de Lorraine
Déborah Kessler-Bilthauer, 2L2S Université de Lorraine
Ingrid Voléry, 2L2S, Université de Lorraine
Jacques Fleurentin, Société française d’ethnopharmacologie
Résumé

Les progrès de la médecine scientifique en matière de santé mentale n’empêchent guère la persistance voire le développement de dispositifs alternatifs. Le manque de contrôle sur ces thérapies est associé à des risques psycho-sociaux tel que la dérive sectaire. Un des comportements les plus intrigants sur le plan scientifique est le « pluralisme thérapeutique », où des personnes se font soigner en s’appuyant à la fois sur les dispositifs conventionnels et sur les dispositifs alternatifs. Ces parcours de soin complexes ont été étudiés pour des troubles somatiques mais très peu dans les cas de troubles psychosomatiques ou psychiques. Cette recherche vise à comprendre comment s’articulent ces différents soins, en croisant les trois perspectives des patients, des professionnels de santé et des thérapeutes alternatifs.

La Lorraine est un terrain de recherche privilégié du fait de son statut transfrontalier et des inégalités territoriales en matière de santé. En plus de cette approche sociologique et anthropologique, une étude psychologique des interactions entre thérapeutes conventionnels et alternatifs permettra de tester certaines hypothèses portant sur les dynamiques subjectives et intersubjectives favorisant ce phénomène de pluralisme thérapeutique.

Résultats attendus

Nous espérons combler l’absence actuelle de données sur les parcours de soin transfrontaliers, données à la croisée de trois disciplines :

  • Sociologie : importance des inégalités sociales et territoriales, comparaisons transnationales, organisation de l’articulation entre dispositifs conventionnels et alternatifs en fonction de la structuration médico-sociale, etc.

  • Anthropologie : patterns dans les itinéraires de soin, références culturelles réappropriées, ethnographie des pratiques alternatives, etc.

  • Psychologiques : facteurs de personnalités des consultants et des praticiens alternatifs ; comparaison des interactions thérapeutiques, représentations sociales partagées par les professionnels conventionnels et alternatifs, etc.

Ces résultats pourraient intéresser tous les acteurs locaux dans le champ de la santé mentale pour qui cette dimension alternative du soin se situe encore d’une côté d’une marge invisible.

Originalité
Réalisations

Articles et ouvrages scientifiques :

  • Kessler-Bilthauer, D., Evrard, R. (2018, dir.). Sur le divan des guérisseurs.. et des autres. À quels soins se vouer ? Paris : Editions des archives contemporaines